Devenir chauffeur Uber

Comment devenir chauffeur Uber

Que ce soit pour le plaisir de conduire, pour la flexibilité des horaires, pour devenir votre propre patron, pour rencontrer de nouvelles personnes, pour découvrir des endroits inexplorés de votre ville ou tout simplement pour relever de nouveaux défis, devenir chauffeur Uber apporte plusieurs avantages. Dans les paragraphes qui suivent, vous apprendrez d’abord à mieux comprendre l’origine du concept d’Uber, son principe de fonctionnement et ensuite, les exigences pour devenir vous-mêmes un chauffeur Uber en France.

Qu’est-ce qu’Uber ?

Uber est une entreprise américaine qui a mis en place un système de mise en contact, à l’aide d’une application mobile accessible par les portables et les tablettes, d’utilisateurs avec des chauffeurs. Depuis sa création officielle à San Francisco en Californie en 2009, Uber s’est maintenant étendu à plus de 310 villes à travers le monde. La France ne fait pas exception et Paris a été la première ville en dehors des États-Unis à instaurer les services Uber en 2011. Au fil des ans, Uber s’est diversifié et possède de nombreux services qui se différencient par le type de voiture utilisée, le tarif et le type de chauffeur.

Comment fonctionne Uber ?

Pour prendre un Uber, il faut d’abord, grâce à une application mobile, géolocaliser une voiture disponible dans votre zone et la réserver pour une course. Le prix est connu à l’avance. Vous pourrez ensuite suivre son arrivée. Il n’y a aucun échange d’argent entre le chauffeur et l’utilisateur : tout se fait par prélèvement bancaire. De plus, un utilisateur ne peut héler une voiture Uber comme il le ferait avec un taxi. Tout doit être réservé grâce à cette application qui permettra aussi au client d’attribuer une note au conducteur. En France, il existe des primes pour les conducteurs les mieux notés et pour ceux qui parcourent le plus de chemin de manière régulière.

Comment devenir chauffeur Uber en France ?

Pour assurer la qualité du service, le processus pour devenir chauffeur Uber est sélectif. Toutefois, ce caractère sélectif du processus n’enlève en rien de sa simplicité. De manière générale, un chauffeur Uber peut travailler de jour comme de nuit et a aussi la responsabilité de répondre aux questions des clients. Voici d’abord les qualités qu’un bon chauffeur Uber doit posséder.

Qualités

  • Être à l’aise en service à la clientèle :
    Être un chauffeur Uber est avant tout une question d’acquisition de clients et de fidélisation. C’est pourquoi il est important de bien savoir communiquer et d’être courtois tout en faisant preuve d’une grande discrétion.
  • Soigner son image
    Le chauffeur Uber doit avoir une apparence propre et soignée, témoignant du caractère haut de gamme du service.
  • Posséder un bon réseau de contacts
    Avoir des clients réguliers est la clé de la pérennisation de son activité de conducteur.
  • Être disponible
  • Avoir une excellente connaissance de la ville et de ses alentours
    Il faut bien connaître la ville dans laquelle vous conduirez autant pour transporter les clients à bon port que pour répondre à leurs questions touristiques (quels sont les restaurants les plus près, par exemple).
  • Connaissance parfaite du Code de la route
    Ceci est indispensable pour transporter les utilisateurs en toute sécurité et éviter de commettre des infractions qui pourraient ternir votre réputation.
  • Bien savoir conduire et aimer le faire
    L’utilisateur d’Uber s’attend à prendre place dans une voiture propre avec un conducteur à la conduite stable et sécuritaire. Comme le conducteur Uber est appelé à conduire plusieurs heures par jour, il doit évidemment aimer conduire une voiture.  

Prérequis

1. Vous devez d’abord obtenir une autorisation de transport de personnes. Pour ce faire, vous devez être le titulaire d’une carte professionnelle VTC (Voiture de tourisme avec chauffeur) et une licence Atout France ou être détenteur d’une capacité de transport de personnes. Voici les conditions pour obtenir cette carte :

  • Être titulaire d’un permis B depuis plus de trois ans
  • Posséder une attestation d’aptitude physique
  • N’avoir aucun antécédent judiciaire
  • Avoir suivi l’enseignement de prévention et secours civique de niveau 1 dans les deux ans qui précèdent la demande
  • Respecter l’une des deux conditions suivantes :
  • Avoir travaillé au moins un an en tant que chauffeur professionnel dans les dix années précédant la demande
  • Avoir suivi un stage de 250 heures dans un centre de formation agréé

2. Vous devez ensuite posséder une structure de facturation qui vous permettra de facturer en tant que personne morale. Il existe plusieurs types de structures juridiques pouvant vous aider à l’obtenir :

  • En possédant le statut d’auto-entrepreneur (parfait pour ceux désirant pratiquer à moindre échelle, car ce statut ne permet pas de dépasser un certain revenu par année).
  • En créant une entreprise (pour ceux qui envisagent d’étendre leur pratique en achetant plusieurs voitures par exemple)

3. Vous devez avoir un véhicule à votre disposition (loué ou acheté). Le véhicule doit répondre aux exigences d’Uber.

4. Vous devez être assuré pour le transport de personnes à titre onéreux. Voici deux types d’assurance qu’il vous faudra avoir :

  • Une assurance pour l’activité pratiquée (Responsabilité Civile Exploitation)

Cela permet de vous protéger si des dommages sont causés par un tiers en dehors du véhicule ou en cas de dégradation des biens du client.

  • Une assurance pour le véhicule (Responsabilité civile Circulation)

Cette assurance doit offrir un plafond illimité en cas de dommages corporels.

5. Pour devenir conducteur Uber, il faut avoir au moins 21 ans.

Autres informations

  • Un chauffeur Uber conserve 80 % de ses recettes alors que la société Uber garde une commission de 20 %.
  • Un chauffeur Uber peut travailler à son compte (travailleur indépendant) ou travailler pour quelqu’un d’autre (salarié).
  • La loi permet aux chauffeurs de VTC de travailler jusqu’à 60 heures par semaine. Uber n’exige aucun temps minimum de travail.
  • Tous les sept ans, un chauffeur Uber soit suivre une formation d’au moins sept heures dans un centre agréé.
  • Les règles de conduite chez Uber sont très strictes : un seul manquement aux règlements peut faire radier au chauffeur sur-le-champ.
  • Il n’y a aucun coût d’adhésion au service de chauffeur d’Uber. 

Pour plus d’informations, visitez le site officiel d’Uber. C’est aussi à cet endroit que vous pourrez faire votre demande d’adhésion pour devenir chauffeur. 

 

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 0 sur 0

Commentaires

0 commentaire

Veuillez vous connecter pour laisser un commentaire.